03 29 640 640

Quelles sont les différences entre un débouchage mécanique, un curage traditionnel et un curage à ultra-haute pression ?

Pour nettoyer et déboucher vos canalisations, les sociétés spécialisées peuvent faire appel à 3 techniques : le simple débouchage au furet, l'hydrocurage traditionnel et le curage à ultra-haute pression. Pour vous aider à faire le bon choix, voici un comparatif tenant compte du type de bâtiments et de la portion de réseaux à traiter, ainsi que des résultats escomptés.


Le type de canalisations et de bâtiments à traiter

Dans le cas d'un débouchage traditionnel, un plombier fait passer dans les canalisations un outil manuel ou électrique appelé furet.
La tête métallique de ce furet peut prendre différentes formes pour accrocher, transpercer ou retirer les matières qui obstruent vos réseaux d'évacuation. Le corps du furet consiste en un flexible rigide de plusieurs mètres de longueur.
Ces furets mécaniques s'utilisent de l'amont vers l'aval. Le plombier peut intervenir soit depuis un logement, soit depuis les tampons de visite situés sur les parties basses de l'installation. Le furet s'avère utile pour déboucher ponctuellement une canalisation, lorsque le problème est localisé sur un tronçon limité.

Le curage traditionnel consiste à faire passer dans des canalisations de l'eau propulsée grâce à un groupe à haute pression monté dans un véhicule d'hydrocurage. De façon schématique, le procédé traditionnel d'hydrocurage fonctionne un peu comme un Kärcher. Cette technique est efficace sur les canalisations horizontales, ainsi que sur les canalisations verticales sur 1 à 2 étages. Son utilisation se limite donc aux collecteurs horizontaux et aux bâtiments de faible hauteur.

En revanche, pour dégager durablement les canalisations verticales d'un bâtiment sur plusieurs étages, le curage à ultra-haute pression s'impose. Grâce à une buse à jets lamellaires, 5 à 6 fois plus étroite qu'une tête de furet, le curage Haute Fréquence décape intégralement tous les tuyaux, y compris ceux de petit diamètre.
Les techniciens Curatec, qui travaillent depuis les pieds de colonnes, dirigent un flexible souple en Kevlar qui se faufile partout. Ce procédé d'hydrocurage à ultra-haute pression fonctionne même :

  • dans les canalisations coudées à 90 degrés
  • pour des bâtiments de grande hauteur allant jusqu'à 59 étages !

La puissance et le débit de l'eau projetée dans vos canalisations lors d'un traitement par hydrocurage

Lors d'un hydrocurage traditionnel, la pression standard de l'eau projetée dans les canalisations se situe entre 150 à 300 bars. Cette pression s'accompagne d'un débit conséquent, entre 80 et 100 litres/min. Le procédé consomme donc des quantités d'eau considérables, ce qui est dommage sur le plan environnemental. Mais ce débit très important comporte surtout de sérieux risques pour l'intégrité des appartements, tels que des refoulements et des dégâts des eaux, très gênants pour les occupants.

Lors d'un curage à ultra-haute pression, le flux est bien plus puissant, avec une eau projetée à très grande vitesse. L'eau subit une pression de l'ordre de 800 à 1000 bars à la sortie de la pompe, pour un débit très faible de 15 à 20 litres/min. Grâce à ce débit réduit, les risques de dégorgements intempestifs sont très limités. Le procédé préserve donc à la fois l'environnement et l'intégrité des logements.

Des modalités de nettoyage et de curage de canalisations aux résultats très différents

L'action mécanique des furets lors d'un débouchage traditionnel est suffisante pour éliminer la partie molle d'un bouchon : lingettes, déchets visqueux, petits végétaux, etc. Mais leur efficacité est plus limitée sur les dépôts solides.
Le débouchage traditionnel est une technique d'urgence, assez facile à mettre en oeuvre. Mais ce traitement n'est généralement pas assez puissant pour se débarrasser de la croûte qui se forme sur les parois des canalisations, souvent sur plusieurs centimètres.
Le gros risque après un débouchage traditionnel, c'est donc de voir le bouchon réapparaître au bout de quelques semaines, un peu plus loin.

Le curage traditionnel est indiqué pour le débouchage des canalisations de gros diamètre en partie horizontale, comme les collecteurs et les pieds de colonne. Mais il est peu efficace sur les colonnes de chute, et son action est plus limitée sur les dépôts solides tels que le tartre.

Seul le curage hydrodynamique à ultra-haute pression désintègre et élimine à 100 % les dépôts qui obstruent vos canalisations. L'eau diffusée à haute fréquence par la buse de curage pulvérise intégralement l'ensemble des résidus incrustés, jusqu'à retrouver le diamètre d'origine de vos tuyaux. C'est pourquoi on parle aussi de décapage intégral ou à blanc.

Pour discuter avec un technicien spécialisé de la méthode de débouchage ou de curage la plus adaptée à vos réseaux d'évacuation, contactez-nous !